Manuel Valls déclenche un incident diplomatique avec le Gabon

Le Premier ministre Français a laissé entendre, samedi soir dans « On n’est pas couché » sur France 2, qu’Ali Bongo n’avait pas été élu régulièrement à la tête du Gabon.

Ali Bongo « pas élu comme on l’entend » « Comment vous expliquez qu’Ali Bongo se retrouve en tête d’une marche pour la liberté d’expression ?, lui demande Ferrari. – Dans cette manifestation, il y avait des chefs d’Etat et de gouvernement. Vous retenez Ali Bongo, moi, je retiens surtout un autre Africain, élu lui : Ibrahim Boubacar Keïta. – Ah, parce qu’il n’est pas élu Ali Bongo finalement ? – Non, pas comme on l’entend. » Le ministre de l’Intérieur gabonais, Pacôme Moubelet Boubeya, a fait part de sa « surprise » et de son « étonnement » alors que « nos deux pays entretiennent d’excellentes relations », rapporte Gabon Actu.

Lire la suite ici